Le régime à la Kath’

Une journée « à la Cath' »

Cette journée a pour but de mettre un peu l’appareil digestif au repos et de se nettoyer, sans affamer l’organisme. Les aliments glucidiques sont les plus rapidement digérés, dans la partie haute du tube digestif. Pomme et riz sont riches en potassium, ce qui permet, en plus, de réguler un peu les répartitions d’eau dans le corps.

C’est en général une journée où on perd 1 à 2 kilos. Le jour suivant on reprend un peu, mais peu. Ce qui fait qu’au fil des semaines on perd tranquillement, vraiment de la graisse, pour peu, bien sûr que les autres jours ne soient pas trop déséquilibrés ! L’avantage de ce système c’est aussi que cela ne joue pas sur le mental (nervosité, ou déprime dû au manque et au déséquilibre) au contraire, il semble que cela ait un petit effet stabilisant, car on n’a pas faim et en même temps on se sent assez léger intérieurement (il parait, d’après certains patients).

En pratique, c’est effectivement des pommes crues ou cuites (sans sucre) et du riz, de préférence complet ou alors basmati (Index glycémique moins élevé), cuit sans sel. Important cette absence de sel pour garder le bénéfice de l’apport en potassium. Ne pas s’embêter trop avec les quantités, par contre essayer quand même de garder un rythme de repas :

  • 3 repas (matin, midi et soir) où il faut associer absolument riz et pommes…
  • une collation dans la matinée…
  • un goûter, où il est possible de manger soit uniquement de la pomme, soit seulement  du riz, ou encore les deux, en fonction de la faim.

Un des intérets de cette journée c’est aussi de réapprendre à « écouter » sa faim. La monotonie des aliments proposés facilite cela.

S’il y a une formule magique pour reste mince c’est :

« Manger tranquillement et arrêter de manger quand on n’a plus faim ».

Une maxime toute conne, mais pourtant, c’est le plus important !

Enfin le dernier intérêt de ce petit « régime à la Cath » c’est que l’organisme n’est pas perturbé. Il n’est pas stressé en l’affamant, donc il ne va pas s’adapter et dès lors, il n’y a pas de risque de surcompensation derrière.

Pourquoi se priver d’un bon petit café…;-)

Bref, c’est juste un petit coup de pouce comme ça. Cela a toujours pas mal marché aux gens à qui je l’ai proposé, en particulier ceux qui n’avaient pas envie de tout révolutionner ou qui ne peuvent pas forcément manger comme ils veulent tous les jours. Par contre, ça vaut le coup petit à petit de voir ce qu’il est possible d’améliorer au quotidien, là où sont faites (peut-être) des petites erreurs… Il est utile de stabiliser tout ça.

Limitez vous à un jour dans la semaine, et ce, chaque semaine si besoin. Pas de sel, ni de sucre, mais pourquoi pas des épices (cannelle, poivre, etc…) ? De façon raisonnable, bien sur !

Comme il y a un apport de glucide de qualité, il est possible (souhaitable) d’avoir une activité normale ces jours là… et aller naviguer ou golfer pourquoi pas !  En général la forme est là, avec toute son énergie dans la mesure où la digestion n’est pas compliquée.

Source : recette transmise par mon amie nutritionniste Catherine Schmitt, Création Catherine Schmitt

Publicités
Cet article a été publié dans au gré des lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s