Le dopage est indispensable au spectacle

20121105-164204.jpg

Personne ne travaille comme une bête sans en payer le prix, physique et moral. A ce titre, le sport, une fois de plus, n’en déplaise à ses instances internationales, ne fait pas exception.

Dans le n° 1148 de Courrier international du 31 octobre au 7 novembre 2012, l’écrivain, philosophe et chroniqueur espagnol Gabriel Albiac revient sur l’affaire Armstrong.
Fallait-il que l’UCI sanctionne Armstrong aussi lourdement ?
Il répond clairement non…

et dit pourquoi !
pourquoi.

Publicités
Cet article a été publié dans philosophie, sport. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s