Cycliste des villes, cycliste des champs

De grandes lignes de partage apparaissent dans la pluralité des pratiques de vélo. L’amalgame est tentant et fréquent d’englober tous ces cyclistes dans une grande famille. Ce n’est pas aussi simple et les sociologues ont coutume de dire que rien ne va de soi.

Un article du monde, paru à l’occasion du récent départ du Tour de France, présente, par exemple, deux des facettes de cette pratique sportive qui pèse de plus en plus dans les manières d’aborder les transports.

Publicités
Cet article, publié dans sociologie, sport, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Cycliste des villes, cycliste des champs

  1. Ping : Vélo en France, c’est possible de faire mieux ! | Une culture sportive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s