Les licences dans les sports nautiques

L’hégémonie de la voile en matière de nombre de licences est de nouveau battue en brèche dans les sports nautiques en France.

Capture

Ces chiffres sont fournis par la MEOS, Mission d’Etudes et d’Observation dans le Sport.

Que pourraient-ils démontrer ?

  • Que le rapport entre le nombre de licences des fédérations de voile et de canoë-kayak s’était inversé depuis 2009, mais que ce décalage se réduit.
  • Que le nombre de licences de la fédération française de voile et cette des études et de sports sous-marins est le même.
  • Que le rapport entre le nombre de licences des fédération française des sociétés d’aviron et de char à voile s’est inversé depuis 2010 et que ce décalage s’accentue.

Attention toutefois. Le type comptage de licences prises en compte par la MEOS peut différer d’une fédération à l’autre.

Publicités
Cet article, publié dans nautisme, sociologie, sport, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s