Un chapitre dans l’histoire des sports de glisse : l’invention du néoprène

oceanwings-aqua-lung1Georges Vigarello a démontré, dès 1988, comment l’évolution des matériaux modifiait le schéma corporel, la motricité et l’image du corps. Une technique corporelle correspond aux matériaux de son temps : la transformation de l’outil transforme les techniques du corps par la rétro-action sur les logiques motrices des logiques instrumentales.

L’analyse de G. Vigarello peut aujourd’hui se poursuivre avec l’hybridation du corps lui-même avec le matériau. Le style, la position lors de la performance (corporelle, sportive), l’incorporation des matériaux exige une adaptation motrice du corps : la technique extérieure devient une technique du corps au sens de Marcel Mauss..

Ainsi des PTH (voir page), mais aussi des combinaisons en néoprène : l’homme devient bionique : nouvelle articulation, nouvelle peau…

En savoir davantage, ici

Publicités
Cet article, publié dans histoire, nautisme, nouvelles technologies, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s