C’est trop tard !

visuel-Nautic-SUP300Les inscriptions sont closes pour le Nautic SUP Paris Crossing. Seules les 500 premières demandes ont pu être été validées et tout s’est joué en 26 minutes pour des chanceux très réactifs. Les portes sont donc fermées, comme l’annonce la billetterie du  Nautic.

  • Effet de mode pour les évènements de masse ?
  • Effet de massification pour le SUP ?

Assurément le syndrome Défi Wind  marche à plein (1200 participants en 2015). Pour autant, l’explosion du SUP est loin d’être prouvée dans l’hexagone. Il a tous les atouts et peut surfer (sic !) sur les nombreuses tendances actuelles en matière d’activités corporelles : il a tout pour plaire

Tenter de comprendre et d’accompagner ce phénomène, c’est interroger de nombreux pans de la culture sportive : migration, individualisation et individuation, écologisation, Glisse, complexité et simplicité, démocratisation et massification, … les facteurs de succès et de développement sont, il est vrai, nombreux et fort variés

Migration

villes_urbanisationDe grands mouvements  sont perceptibles, urbanisation, métropolisation, mais aussi glissement vers la mer…

Individualisation et individuation

Après la fatigue d’être soi d’Alain Ehrenberg, l’individualisme contemporain de Gilles Lipovetsky, l’heure est aux réseaux, mais pas seulement sociaux. La redécouverte de soi par le corps, cette aspiration au bien-être est grégaire  ; les groupes se font et se défont au gré des occupations.

Sport et Corps

Après le sport pour tous, le corps pour tous. Le sport n’a plus l’exclusivité des pratiques physiques, les grands regroupements de masse (voir le trail) en sont des illustrations : le contre l’autre (la compétition, la guerre…) se combine à l’avec l’autre (le partage, le dépassement…) sans pour autant s’exclure.

Roxy-SUP

Ecologisation

La glisse est partout : quand tout un chacun surfe sur internet, ou pour Joël De Rosnay surfer la vie, mais aussi surfer tout court !

imagehomeL’urbanisation recrée le besoin de nature et la nature est heureusement le plus souvent libre d’accès, il en est ainsi des différents plans d’eau (lacs, rivières et mer, océan…)

Complexité, simplicité

La haute technologie et ses corolaires (difficultés techniques, fragilité, hyper spécialisation…)

15fafal12640-zse combine avec la simplicité de mise en œuvre des gonflables et leurs grands tolérances. La pratique s’euphémise

I-Grande-8097-sup-gonflable-astro-yoga-starboard-2015-neuf.net

Pour autant, le SUP est-il démocratique ? Loin sans faut, comme la plupart des sports. Par contre, la massification semble en marche, comme le susurre la FIN dans ses derniers chiffres clés.

Capture

Publicités
Cet article, publié dans nautisme, sociologie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s